Les différents courants de peinture

Gothique, renaissance, baroque, romantisme… plusieurs courants ont marqué l’histoire de la peinture. Lisez pour en savoir plus.

Au fil des siècles, la peinture a connu de nombreux changements et a été influencée par de multiples tendances. Ces changements ont donné vie à différents courants ou mouvements artistiques de grande envergure. En effet, les courants de la peinture permettent de schématiser les langages à travers leurs époques et de visualiser les grandes histoires. Le Gothique international apparu vers l'an 1200 en Europe se base essentiellement sur la peinture sur vitrail. En plus de ce mouvement artistique, vous avez la Renaissance, le Baroque, le Romantisme, le réalisme. Découvrez plus en détail, ces courants marquant l'histoire de la peinture.

Le Gothique international

Ce mouvement de peinture apparut vers l’an 1200 et est notamment caractérisé dans le nord de l’Europe par la peinture sur vitrail. C'est un art brillant qui plie les formes au rythme d’une écriture souple, privilégiant les courbes, le raffinement des couleurs et des attitudes. Le courant pictural Gothique s’est rapidement développé dans les diverses communautés aristocratiques de l’Europe du Moyen Âge. Il est évoqué et traduit par le regroupement de nombreux peintres européens. Dans le lot, il y a :

  • Konrad von Soest,
  • Gentile da Fabriano,
  • Pisanello,
  • Jean Malouel, etc.

Le gothique international est aussi caractérisé par des thématiques religieuses, un style narratif et le symbolisme. Dans le cas du symbolisme, l’église réprimande la référence à un individu particulier. Pour ce faire, les productions veillent essentiellement à mettre en avant, des personnages religieux. Mais en dehors de ce courant, il existe également le mouvement de la renaissance.

La renaissance

C’est la volonté de rompre avec le Moyen Âge qui donne naissance au courant de la renaissance. Ce mouvement de la peinture a vu le jour à Florence. Il couvre une période de presque 120 ans et s’est beaucoup plus développé en Italie sur deux principaux mouvements. Il s’agit de la ‘’ Première renaissance et la Haute renaissance".

La première renaissance

Dans l’histoire de l’art contemporain, elle s’étend de 1420 à 1500 et marque la rupture avec la pré-Renaissance. Cette période est également marquée par l'éclosion d'une nouvelle représentation du monde, proche de l’homme et s’éloignant de Dieu.

La Haute renaissance

Sa période s’étend sur environ quatre décennies, de 1490 au sac de Rome en 1527. La Haute renaissance fait effectivement allusion aux arts de la Rome papale, de Florence et la République de Venise.

La peinture de la renaissance se caractérise par toute une série de nouveautés. Il y a entre autres l’apparition du nu, de la notion de paysage, la perspective des effets d’ombres et de lumières.

Le Baroque

Ses origines apparaissent au milieu du XVI siècle, suite au sac de Rome en 1527 et au bouleversement des idées de la Renaissance.

Ce mouvement qui a évolué entre 1600 et 1720 désigne une nouvelle syntaxe visuelle s’inscrivant en réaction au maniérisme finissant. Ses auteurs privilégient l’émotion et le sensible, face à l’intellect ou le rationnel du classicisme. Le Baroque met en avant l’illusion, la métamorphose, le rêve. Il met également l’accent sur la duplicité et le mouvement pour refléter la confusion de l’époque.

En outre, les ombres et la lumière jouent un rôle capital dans les compositions de Baroque. C’est ainsi que les scènes se trouvent plus dramatisées. Le mouvement se sert également de riches couleurs.

Il faut rappeler que les artistes de l’époque cherchent à dépeindre l’instantané et à capter le vif d’une action. Cela permet aux spectateurs de saisir rapidement la narration sans exhaustivité.

Les productions baroques suscitent l’émotion et la passion en provoquant le spectaculaire.

Le Romantisme

Le romantisme est aussi un mouvement de la peinture qui est apparu à la fin du XVIIIe siècle. En effet, ce courant artistique laisse une grande part à l’imaginaire, à la sensibilité, aux rêves et à l’originalité des artistes. Par ailleurs, il cherche surtout à expliquer les extases sans oublier les pensées difficiles de l’âme et du cœur. De ce fait, le romantisme pourrait être perçu comme l’art de laisser cours à ses sentiments.

Les artistes de l’époque y expriment leurs sentiments à travers des thématiques sur la peur, la démence ou la rêverie. Avec ce courant, le peintre fait ressortir ses émotions et cherche également à interpeller son public. Du massacre à la réalité, les romantiques présentent des scènes choquantes. Le romantisme s’exprime aussi dans la littérature, la sculpture, musique, danse et la politique.

En dehors des courants susmentionnés, vous avez également, le réalisme, l’impressionnisme, le surréalisme, etc.

Recent posts

Menu

Pages